Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 14:58

 

Lors de l'article précédent "le cycle menstruel", j'ai partagé le point de vue ayurvédique sur le cycle menstruel, sa symbolique, ses différentes phases et aspects selon les doshas en prédominance chez chaque femme.

Il est intéressant maintenant de se pencher sur les facteurs causals et solutions qui peuvent être apportées afin de ramener le corps et l'esprit à l'état d'équilibre et remédier aux souffrances, mal-être que certaines femmes vivent chaque mois, sans trouver de réponse en respect avec leur nature.

L'Ayurveda grâce au concept des doshas (intelligence à l'origine des fonctions vitales de l'organisme et responsable des déséquilibres) nous permet de traiter le problème à sa racine et de créer une harmonie entre l'esprit et le corps pour un bien-être lors des cycles menstruels.

Ce en pacifiant le doshas viciés grâce à l'élaboration d'un programme personnalisé basé sur une hygiène de vie équilibrée avec une hygiène alimentaire approprée, le support des plantes, la méditation, le yoga, les massages ayurvédiques ...

epanouissement

Les facteurs causals

La femme peut traverser à certaines périodes de sa vie ou plus chroniquement des troubles liés aux menstruations, que ce soit avant ou pendant le cycle (retard des règles, syndrômes prémenstruels, douleurs menstruelles, migraines, flux abondant ...)

Afin d'y remédier il est essentiel à chacune de s'observer au quotidien pour mieux percer le secret de ces manifestations parfois volcaniques, porter un regard sur soi pour pénétrer l'intimité de ce corps en révolution, en rebellion. Les symptômes ne sont pas une fatalité mais un message d'alarme que le corps essaie de communiquer tant bien que mal.

Ce message d'alarme est souvent déclenché par une mauvaise utilisation de notre mental et une hygiène alimentaire appauvrie et déséquilibrée, de plus en plus riche en hormones, antibiotiques, colorants articiels, huile de palme hydrogénée ...

la gestion des pensées et des émotions au quotidien

Quel est notre comportement face aux aléas que ce soi dans notre vie professionnelle ou personnelle ?

Quelle place chaque femme accorde t elle à cette communication intime avec son Soi intérieur alors qu'elle est de plus en plus sollicité : l'activité professionnelle, trouver l'équilibre entre être une épouse aimante et aimée, l'éducation des enfants, l'entretien de la maison, ou encore une vie sociale active qui perturbe son horloge interne ?

Quelles sont ces émotions liées au passé non digérées, somatisées qu'il vous est impossible de libérer ?

Quel est votre rapport avec vos parents, votre compagnon de vie, vos enfants ? Quelle est votre place dans la société ?

Autant de questions qui peuvent soulever des facteurs émotionnels.

Le mouvement des pensées excessif, le stress et la répression des émotions sont des facteurs aggravant le dosha Vata (Air/Vent qui gère les systèmes nerveux et endocrinien) qui est responsable de notre horloge interne, de la bonne synchronicité des fonctions vitales de l'organisme. Le dosha Vata étant vicié créé un chaos au niveau des sécrétions hormonales controlées par l'hypotalamus et l'hypophyse (zone vata, le système nerveux étant en étroit lien avec le sytème endocrinien), il provoque des pressions au niveau des canaux conduisant à l'utérus avec des difficultés d'évacuation des règles, ce phénomène étant à l'origine des douleurs comme les crampes, douleurs dans les reins, paralysie partielle du bassin, maux de tête/migraines (dysménhorrhée), syndromes prémenstruels, nausées, irritabilité, hypersensibilité, l'absence ou retards de régles (aménorrhée), règles plus ou moins abondantes.

Des méthodes naturelles de retour à l'équilibre :

La pratique ancêstrale du yoga comme la méditation, les postures, le pranayama (contrôle de la respiration) est très efficace pour diminuer le mouvement des pensées et se reconnecter à son soi intérieur, notre esprit divin. Des thérapies de purification des corps enérgétiques (chamanisme, reiki, magnétisme pranique) sont très favorables pour éliminer les blocages énergétiques dus aux accumulations d'émotions non digérées.

Coordonnées de cours de yoga, initiation à la méditation et thérapeutes énergétiques pour vous accompagner dans cette démarche : contacts praticiens

Recevoir régulièrement un massage ayurvédique permet de contenir et harmoniser le dosha causal vata grâce aux qualités lourdes, onctueuses et chaudes de l'huile ayurvédique.

 bougie

Avec le temps, la sagesse et l'observation, il devient aussi essentiel voire vital de développer cette communication intime avec la nature qui nous entoure et ainsi restaurer notre horloge interne, développer cette harmonie au quotidien en se levant avant le soleil permet au corps de s'éveiller et se sentir plus en vie que par exemple se lever à 10h et avoir l'impression que l'on se bat contre l'horloge en plus de se sentir léthargique, faible.

Vivons en accord avec la nature, avec cette synchronicité naturelle.


Ensuite, il est important de mettre le doigt sur l'hygiène alimentaire 

Trop d'oestrogènes dans ma nourriture ?

Il est là important de sensibiliser chaque femme sur la quantité de plus en plus importante d'oestrogènes dans les produits alimentaires pétrochimiques et les viandes avec des élévages ayant reçu des doses hormonales pour augmenter leur volume, chair et favoriser le rendement de la chaîne agro-alimentaire. Ces oestrogènes bombardent notre système endocrinien, ce qui empêche les hormones naturelles de pénétrer nos cellules, il y a sur-saturation, le corps reçoit trop d'oestrogènes et pas assez de progestérones.

En parallèle à ce phénomène, bien souvent au cours de la vie, chaque femme peut être confrontée à des troubles digestifs qui au fil du temps deviendront directement liés aux troubles menstruels.

En effet, la mauvaise combinaison des aliments, une alimentation pauvre en prana (énergie vitale),  la prise de repas irrégulière ou au mauvais moment tendent avec le temps à affaiblir agni, notre feu digestif et le rendre irrégulier (vishama agni) perturbant le dosha Vata qui est le principal facteur des déséquilibres menstruels.

Le feu digestif perturbé  forme une masse de nourriture non digérée (ama) dans l'appareil digestif qui pénètre les 7 tissus vitaux (les dhatus) dont le bon fonctionnement dépend de la nourriture qu'ils reçoivent et ainsi se retrouvent altérés, peu nourris et toxiques c'est le cas pour les 2 premiers tissus Rasa (plasma, produit le sang menstruel) et rakta (sang) qui sont acteurs dans le processus d'élimination du sang pendant les menstruations.

Il est primordial de maintenir une bonne digestion pour favoriser une nutrition optimale de rasa (plasma) et rakta (sang) en privilégiant une alimentation:

- fraîche, pranique (qui a reçu l'énergie unniverselle) basée principalement sur les légumes, fruits, céréales, oléagineux, de saison, si possible bio ou venant directement du producteur et cuisinés avec plaisir.

Certaines légumes et céréales permettent d'éliminer du corps l'excès d'oestrogènes

- légumes à base de soja et la plupart des légumes à feuilles vert foncé, les pousses de luzerne

- les céréales complètes : avoine, millet, sarrasin, orge, maïs, riz, froment, seigle qui contiennent des lignines, ujn cellulose qui emprisonne les produits chimiques et les éliminer par le transit.

Il est donc considérable de diminuer :

- la consommation de viande rouge et exceptionnellement manger de la volaille (pendant un traitement il est conseillé d'être végétarienne, le temps que les résultats se ressentent)

- l'alcool, le café (perturbent le système endocrinien et assèchent l'organisme)

- les aliments industriels/pétrochimiques pauvres en prana :plats préparés industriellement, conserves, congelés, utilisation du micro-ondes qui dévitalise les aliments, restes de plus de 24h.

- les grandes quantites de sucres (gâteau, friandises, plats préparés, conserves, sodas)

- Farine blanche, pain blanc fermenté

- toutes les huiles raffinées, préférer 

 les plantes, ce cadeau de la nature

les plantes contiennent le prana, cette énergie qui vient du soleil, ce qui permet à leur cellule d'entrer en vibration avec notre prana, notre énergie.

Les plantes s'avèrent souvent efficaces pour palier aux troubles menstruels sous forme d'infusion ou de poudre.

Le satavari, meilleur allié de la femme

Certaines sont considérées comme des hormones végétales (phytostéroïdes) qui empêchent la forte action des produits pétrochimiques.

En ayurvéda, une des plantes les plus utilisées pour l'équilibre de la femme est le satavari (asparagus racemosus), variété d'asperge indienne (pas de comparaison avec le légume) reconnue depuis des millénaires comme un rasayana, tonique général pour la femme.

Cette plante contient des phytostéroïdes régularisant le niveau hormonal et élimine les bactéries digestives.

D'autres plantes peuvent aussi accompagner la femme :

le manjhista (garance indienne) ou garance européenne, le framboisier, le millepertuis, l'alchémille, le cohosh bleu, le cimicifuga, l'angélique, gattilier

 

NB : Ces indications ne peuvent en aucun cas remplacer l'avis d'un médecin ou une consultation avec un praticien qualifié.

 

Dans le respect de soi, de notre féminité,

 

Aurélie CROS

Toute copie interdite, lien vers le site autorisé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Swiss Life Mutuelle 19/03/2012 06:23


Ces troubles menstruelles sont donc du à la disfonctionnement de l'hormone de la femme?