Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 16:25

La peau et le toucher : premiers stimulis

 

Parlons ensemble de cette vie in-utero qui nous parait tellement subtile. Saviez vous que dès les premières semaines l'embryon se développe grâce au sens du toucher qui est le premier mature ?

En effet très tôt, dès la 5ème semaine, l'embryon ressent des stimulis au travers de la peau en contact avec les muqueuses de l'utérus, ce grâce aux neurotransmetteurs situés dans la peau qui stimulent le cerveau et libérent des hormones du bien-être. Déja à ce stage, il fait l'expérience du toucher.

Il évolue dans ce cocon au coeur de l'utérus se laissant bercer par les mouvements de sa maman, les sons vibratoires du rythme cardiaque, de la circulation sanguine et des voix extérieures.

L'acceuil dans ce nouveau monde

Puis lorsque l'Univers le décide, il y a ces contractions qui se manifestent, de plus en plus intenses. Ces contractions qui vont masser tous ses organses pour le préparer à arriver sur terre, cette énergie qui tend vers le bas, les hormones qui affluent dans le sang, cette maman qui l'accompagne  et le soutien vers le chemin ... la lumière.

L'enfant arrive au monde, passe d'un milieu aquatique à un milieu aérien en une fraction de secondes, les sens absorbent toutes les impressions extérieures : son, lumière, mouvements ...ces sens si sensibles, cet être si fragile 

Et puis enfin le contact avec la peau de sa jeune maman, à nouveau il ne fait plus que un.Il retrouve les sensations in utérus grâce à ce contact, au toucher.

Ce toucher qui deviendra à ce moment précis un besoin vital, comme un instinct de survie, encore bien imprégné des "traumatismes" de la naissance, le nouveau-né sera accompagné et rassuré par ce toucher chaleureux.

Du point de vue primitif, nous retrouvons ce reflexe du toucher par la jeune femelle léchant son nouveau né pour le nettoyer mais surtout pour le stimuler et l'aider à développer ses facultés.

 

bebé18

 

Le massage, un geste d'amour et de bienveillance

Au fil des premières semaines ce toucher se transformera en une main bienveillante et pleine d'amour, le nouveau-né prendra conscience qu'il a un corps dans lequel son âme s'abrite en paix.

Au fil des mois, le bébé est accompagné et constamment stimulé au quotidien par cet enchaînement de mouvements pour favoriser son développement, éveiller ses sens.

Sentir ses organes se développer harmonieusement, ces colites qui sont moins intenses, plus douces

Sentir ces muscles qui s'étirent, ces articulation souples et renforcées.

Sentir la respiration qui devient fluide, l'intelligence du corps, cette horloge biologique qui se met en place pour le protéger des éventuels déséquilibres.

Se laisser inonder par ces hormones du bien-être, ne pas se laisser envahir par l'hormone du stress.

Se laisser glisser dans un sommeil calme et réparateur

Développer l'estime de soi, apprendre à gérer ses émotions pour se libérer de la souffrance

Echanger ces regards avec maman, papa, leur faire confiance car au travers de leur geste, ce tout petit sait qu'ils leur veulent que du bien et qu'il est aimé inconditionnellement, un amour dont il se nourrit.

Ces gestes qui font autant de bien aux parents, installant une communication subtile avec leur enfant, leur permettant d'observer ce miracle de la vie avec un certain détachement.

Une nutrition autant externe que interne : sensation d'être comblé, remplit, satisfait.

Le massage deviendra très vite un rituel doux et apaisant au quotidien, ce durant toute sa croissance (il n y a pas de limite d'âge) pour en faire un adulte rassuré, confiant, serein et ouvert à la vie.

Naissance d'un texte en vibration avec mon coeur

Aurélie CROS-WICKRAMA

Partager cet article

Repost0

commentaires